Violences intra-familiales

Le contexte particulier du confinement est de nature à attiser certaines tensions au sein des familles et risque d’accroître les violences intra-familiales.

Les services de l’Etat sont en vigilance accrue pour porter secours aux victimes :

➡️les services de police ou de gendarmerie (17 ou 112), les pompiers (18 ou 112), le Samu (15 ou 114) pour tous les cas de danger grave et immédiat nécessitant une intervention sur place,

➡️NOUVEAU DISPOSITIF : pour permettre aux femmes, qui ne pourraient pas se rendre à la gendarmerie ou au commissariat de se signaler, une sensibilisation particulière des pharmaciens a été mis en place pour les accueillir. Les pharmaciens pourront alors appeler les forces de l’ordre qui se déplaceront,

➡️la plate forme de signalement des violences sexuelles et sexistes disponible sur arretonslesviolences.gouv.fr active 24H/24 et 7J/7 permet de dialoguer avec des forces de l’ordre formées aux violences sexuelles et sexistes de manière anonyme et sécurisée sous forme de « tchat »,

➡️le 3919, numéro d’écoute national ouvert du lundi au samedi de 9h à 19h,

➡️le 119, numéro d’appel pour l’enfance en danger est ouvert 24H/24 et 7J/7. Il peut recevoir des appels directs d’enfants, des témoins (même dans le doute) de violences commises sur un enfant.

Auteur: Malzéville

Partager cet article :